• France 3 – Série “Noël de leur main” : chocolatier Criollos à La Rochelle

    Cette semaine nous vous proposons une série consacrée aux artisans de Charente-Maritime et leur savoir-faire local. Pour ce premier numéro, nous allons chez un chocolatier à La Rochelle.

    Reportage d’Eric Vallet, Pierre Lahaye et Nadine Pagnoux-Tourret du 21 déc. 2021.

    Extrait : “Thomas Pontacq, 34 ans, c’est le chocolatier qui monte à La Rochelle. Sa boutique Criollos est prisée des amateurs. Originaire du Pays Basque, il a découvert un jour le magnifique or noir.”[…]”Aujourd’hui, le maître c’est lui, il transmet sa science à des apprentis et employés enthousiastes.”

    Intervenants :

    – Thomas Pontacq, chocolatier

    – Tom Marvu, apprenti

    – Audrey Daimez, employée

    Cette vidéo est la propriété de France Télévisions et est protégée par les droits d’auteur. Toute duplication est formellement interdite. Toute infraction sera sanctionnée.

  • France Bleu – Comment reconnaitre un vrai et bon chocolat ?

    Le goût d’un chocolat d’exception avec Thomas Pontacq, artisan chocolatier à La Rochelle.

    Artisan chocolatier, Thomas Pontacq élabore et confectionne tous les jours dans son atelier des ganaches, des pralinés, des tablettes et diverses gourmandises.
    Découvrez les multiples saveurs du chocolat : la finesse et la subtilité des tablettes et bonbons de chocolats fait maison à partir de cacao d’origines variées et sélectionnées par ses soins. Plusieurs tailles de coffrets vous sont proposées avec une gamme de 28 chocolats à déguster. 

    Extrait :

    “Comment on reconnait un bon chocolat, est-ce que c’est uniquement avec le goût ou il y a aussi l’aspect qu’il faut regarder ?”

    Thomas Pontacq : Pour l’aspect, il faut effectivement qu’il soit brillant et ensuite, ça va être au niveau des différentes origines, pour les arômes, et le pourcentage pour la quantité de sucre et la douceur (mais ce n’est pas forcément une indication de qualité !).

    Ecouter l’émission de France Bleu La Rochelle “Circuits courts dans les 2 Charentes” du 4/02/22 par Eric Morgane et Jean-Luc Portes.

    https://www.francebleu.fr/emissions/circuits-courts-dans-les-2-charentes/la-rochelle/comment-reconnaitre-un-vrai-et-bon-chocolat

  • Sud Ouest – L’homme de la semaine : Thomas Pontacq Chocolaterie Criollos à La Rochelle

    Il aurait pu devenir cuisinier, mais sa découverte du chocolat lui a fait suivre un tout autre chemin. Il aurait pu créer sa chocolaterie à Bayonne, capitale régionale de la spécialité et territoire…

    Il aurait pu devenir cuisinier, mais sa découverte du chocolat lui a fait suivre un tout autre chemin. Il aurait pu créer sa chocolaterie à Bayonne, capitale régionale de la spécialité et territoire dont il est originaire, mais c’est à La Rochelle, en reprenant l’institution Criollos que Thomas Pontacq régale les papilles depuis 2019. Lui et son équipe de cinq personnes gâtent les amateurs de la Charente-Maritime, et séduisent aussi le jury du Salon du chocolat de Paris qui, en octobre dernier, a salué sa production de ganaches et pralinés en le bombardant dans le Top 10 national de sa spécialité.

    Lire l’article Sud Ouest du 16/04/22 (réservé abonnés) : L’homme de la semaine : Thomas Pontacq Chocolaterie Criollos à La Rochelle

  • Sud Ouest – Le chocolatier rochelais Criollos dans le top 10 des nouveaux talents français

    Le prix récompense le travail engagé du jeune chef basque Thomas Pontacq

    La boutique rochelaise Criollos a été distinguée au Salon du chocolat de Paris, qui s’est tenu du 28 octobre au 1er novembre. La chocolaterie a reçu « l’Award de la maîtrise », récompense décernée par le « Guide des Croqueurs de chocolats », ouvrage gastronomique recensant les meilleurs chocolatiers en France, avec le concours de la Confédération des chocolatiers.

    Ouverte depuis 2004 près de la Grosse Horloge à La Rochelle, Criollos se classe ainsi dans les dix nouveaux chocolatiers talentueux de France. Une récompense pour le jeune artisan Thomas Pontacq, originaire du Pays basque, qui a repris la boutique en 2019, travaillant avec des nouveaux petits producteurs et des fournisseurs de cacao engagés dans une démarche éthique, équitable et durable.about:blank

    Ses chocolats et gourmandises sont garantis sans conservateurs, ni arômes artificiels, et réalisés uniquement avec des colorants naturels d’origine végétale. « C’est une véritable reconnaissance de nos créations et du travail minutieux réalisé : recherche d’un équilibre délicat des saveurs, d’ingrédients raffinés, dénichés auprès de producteurs engagés et reconnus pour la qualité de leurs produits », a commenté Thomas Pontacq.

    Lire l’article Sud Ouest du 05/11/21 : Le chocolatier rochelais Criollos dans le top 10 des nouveaux talents français (sudouest.fr)

  • Sud Ouest – Charente-Maritime : Le chocolat qui rend hommage à La Rochelle

    Les Pavés de La Rochelle sont confectionnés depuis 2015 en plein cœur de la ville

    Une pâte à base de noisettes et de chocolat au lait, des éclats de noisettes caramélisées et une pointe de fleur de sel de l’Île de Ré. Le tout enveloppé dans de la poudre de cacao, puis découpé en cube. Voici les pavés de La Rochelle. Une spécialité faisant référence au passé de la ville.

    Au XVIIe siècle, des navires du monde entier accostaient à La Rochelle. Ils lâchaient leur lest pour répartir les cales pleines de marchandises. « Les chocolats sont inspirés de la rue de l’Escale dont les pavés proviennent justement de ce lest des vaisseaux », complète Thomas Pontacq, patron de la boutique de chocolat Criollos.

    « Les pavés sont notre marque de fabrique », explique le chocolatier. Ils sont très accessibles, pas trop amers. « C’est un chocolat que chacun peut apprécier, enfant comme adulte. »

    La spécialité artisanale est confectionnée dans l’arrière-boutique : « On essaie d’avoir le plus de producteurs locaux », poursuit Thomas Pontacq. Par exemple, les noisettes viennent du Lot-et-Garonne, le beurre de Surgères et le sel de l’Île de Ré.

    Criollos est la seule boutique où Les Pavés de La Rochelle sont vendus. Mais si vous contactez la boutique, « on en envoie dans toute la France », conclut l’artisan.

    Lire l’article de Sud Ouest du 11/08/21 (réservé abonnés) : Charente-Maritime : Le chocolat qui rend hommage à La Rochelle (sudouest.fr)

  • France 5 – Week-end à La Rochelle Emission “La Quotidienne”

    Extrait : “Ces pavés de La Rochelle, c’est vraiment une spécialité qui a un parfum historique. La Rochelle a été pendant longtemps une ville de passage avec beaucoup de bateaux. Les bateaux venaient. Ils étaient lestés parfois de pierres du pays où ils venaient. On a beaucoup de pierres du Québec ou d’Afrique qui ont été déchargées. Ces pierres ont servi à paver les rues et donc c’est un hommage à cela. Il y a la rue de l’escale à La Rochelle qui est très réputée pour ça. Ces chocolats noisettes, un petit peu croquants, et surtout de la fleur de sel de l’Île de Ré. Délicieux.”

    Les Pavés de La Rochelle a 7min10 dans l’émission “La Quotidienne” sur FRANCE5
  • La nouvelle éco – La Rochelle, ce chocolatier a profité de Pâques pour “se venger” du Covid

    A 33 ans, Thomas Pontacq est le nouveau patron de Criollos. Une reprise compliquée, avec la crise sanitaire qui a gâché son premier Pâques. © Radio France – Julien Fleury

    A La Rochelle, le jeune chocolatier Thomas Pontacq avait a repris la boutique Criollos à l’automne 2019, quelques mois seulement avant la crise sanitaire. Après un Pâques 2020 gâché, il s’agissait de se relancer cette année. Mission accomplie.

    Depuis un an, le cœur de Thomas Pontacq connaît des hauts et des bas. A l’automne 2019, ce natif du Pays-Basque, pays du chocolat, s’installait à La Rochelle, à la tête d’une institution locale, la chocolaterie Criollos rue Chef-de-Ville. Quelques mois plus tard, la crise sanitaire frappait la France, et son établissement. Ce weekend de Pâques était donc très important pour lui, pour remonter la pente, et assurer la pérennité de sa boutique. Mais heureusement ça s’est bien passé ! Reportage.

    Samedi matin. A quelques heures des fêtes de Pâques, les quatre salariés de Criollos enchaînent les heures supplémentaires, dans le petit labo de la chocolaterie. Objectif : regarnir autant que possible les vitrines dévalisées. “Là vous avez les célèbres pavés de La Rochelle, décrit Thomas Pontacq, le patron, 33 ans à peine. Les clients en raffolent. C’est du gianduja, de la noisette mélangée à du chocolat au lait. Et on y ajoute des noisettes caramélisées, et de la fleur de sel de l’île de Ré.”

    Les heures supplémentaires s'enchainent pour les salariés de Criollos. Cette année la demande est au rendez-vous. Pas étonnant pour Justine, l'une des dernières embauchées : "c'est un remontant, un antidépresseur, donc pour la crise c'est parfait !"
    Les heures supplémentaires s’enchainent pour les salariés de Criollos. Cette année la demande est au rendez-vous. Pas étonnant pour Justine, l’une des dernières embauchées : “c’est un remontant, un antidépresseur, donc pour la crise c’est parfait !” © Radio France – Julien Fleury

    Le chocolat, “un remontant, un antidépresseur”

    L’activité des chocolatiers est très saisonnière, et 20% du chiffre d’affaires de l’année se joue ces jours-ci. Mais les signaux sont au vert. Le chocolat résiste très bien à la crise sanitaire, constate Justine, l’une des dernières embauchées. “Avec la crise on se réinvente” précise la jeune femme, qui travaille habituellement dans l’événementiel, secteur à l’arrêt depuis un an à cause du coronavirus. “J’ai trouvé le chocolat, et il y a beaucoup d’activité. C’est un remontant, un antidépresseur, donc pour la crise c’est parfait !”

    Pâques 2021, un bon millésime… Et c’est tant mieux pour Thomas Pontacq, qui a repris cette chocolaterie quelques mois avant le premier confinement. Terrible pour les festivités de l’an dernier : “on était ouvert, mais très peu de personnes le savaient. Toute la clientèle un peu âgée ne sortait pas, donc on a fait des livraisons. Mais on a perdu la moitié de notre chiffre d’affaires.” Un coup dur quand on se lance. Cette année est donc essentielle pour Thomas Pontacq : “on essaie de bien se rattraper, et de se venger du Covid !”

    Les pavés de La Rochelle, spécialité de Criollos. Un hommage à la célèbre rue de l'Escale, toute proche.
    Les pavés de La Rochelle, spécialité de Criollos. Un hommage à la célèbre rue de l’Escale, toute proche. © Radio France – Julien Fleury

    Coup de pouce aux étudiants rochelais

    De quoi aborder l’avenir avec un peu plus de sérénité pour le jeune chocolatier. Passé par de grandes maisons et une formation en Suisse. Lui qui est déjà né au pays du chocolat, du côté de Biarritz. Et qui veut faire bouger le marché : “une grande partie de notre chocolat dispose du label “Chocolatiers engagés”. C’est une origine pur Cameroun, avec des planteurs rémunérés deux fois et demie au-dessus du prix habituel. Pas d’enfant dans les plantations.” Thomas Pontacq développe aussi une gamme de chocolats biologiques.

    L’engagement de Thomas Pontacq passe aussi par un coup de pouce aux étudiants. Très prochainement, avec l’aide d’un fournisseur, il prévoit de déverser gratuitement près de 100 kg de chocolat sur le campus rochelais. Sous forme de sachets remplis de napolitains, des petits carrés parfaits pour le café. Reste à trouver la façon de les distribuer.

    Contrairement à l'an dernier, Pâques 2021 restera comme un bon millésime. L'occasion pour le chocolatier Thomas Pontacq de "se venger" du Covid.
    Contrairement à l’an dernier, Pâques 2021 restera comme un bon millésime. L’occasion pour le chocolatier Thomas Pontacq de “se venger” du Covid. © Radio France – Julien Fleury

    https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/la-nouvelle-eco-a-la-rochelle-ce-chocolatier-a-profite-de-paques-pour-se-venger-du-covid-1617698213?fbclid=IwAR1vbqIYSqK-G0cGsiuObpWWTLcEsu0H6Ahhqk-Q5k7gnCig1bU95md_dgI

  • La Rochelle : face au Covid-19, les chocolatiers se mettent à la livraison – Sud-Ouest

    © Crédit photo : Xavier Léoty

    La Rochelle : face au Covid-19, les chocolatiers se mettent à la livraison

    Sud-Ouest 07/04/2020

    Le coronavirus menace de faire tourner Pâques au fiasco en vidant les boutiques. Certains artisans réagissent et tous ont besoin du soutien des amateurs de chocolat artisanal de qualité en cette période difficile.

    « Même démarche chez Criollos (rue Chef-de-ville), où Thomas Pontacq fixe, lui, le minium à 20€ d’achats et le rayon de livraison à 15km autour de sa boutique. Ce qui n’est pas un problème.

    “Le panier moyen tourne jusqu’à présent autour des 40€ et je n’ai pas reçu de commande à moins de 28€. Ça marche plutôt bien, mais il ne faut pas hésiter à appeler, il y encore des créneaux de livraison disponibles”

    Le chocolatier a réagi, lui aussi, à une situation inédite liée à la peur de la contamination au Covid-19. “Il n’y avait pas grand monde en magasin, donc pas le choix.” Le commerçant, qui a dû mettre une vendeuse au chômage technique, s’inscrit sur la durée, pariant sur un retour à la normale assez long. Il prévoit aussi de créer à terme une véritable boutique en ligne. En attendant, à l’instar de Laurent Biardeau, de Macarons et Cacao, il a besoin de réussir autant que possible ces fêtes de Pâques pour traverser la crise sans trop de dommages. Les deux artisans chocolatiers, comme leurs collègues, en appellent donc au soutien de leur clientèle et de tous ceux qui aiment le chocolat artisanal de qualité. »

    https://www.sudouest.fr/2020/04/06/la-rochelle-face-au-covid-19-les-chocolatiers-se-mettent-a-la-livraison-7390926-11000.php

  • La Rochelle : 5 spécialités régionales à découvrir – Femme Actuelle

    La Rochelle : 5 spécialités régionales à découvrir

    Femme Actuelle Jeux Délices n°11 juin-juillet 2020

    « Des chocolats en forme de pavés. Jolie référence à l’histoire de la cité. Les pavés du centre-ville, qui provenaient du lest des vaisseaux de différents pays, ont donné naissance à̀ des… chocolats. Thomas Pontacq, le nouveau propriétaire de la chocolaterie Criollos, vient de lancer des boîtes cubiques pour accueillir ces petits carrés de gianduja aux éclats de noisettes caramélisées et à la fleur de sel de l’île de Ré, recouverts d’une fine couche de cacao. Chocolaterie Criollos, 8,50 € les 100 g (40 pavés). »

    https://www.femmeactuelle.fr/cuisine/news-cuisine/la-rochelle-5-specialites-regionales-a-decouvrir-2098996